Trois concertos par Sofja Gülbadamova (Article de classiqueinfo.com)

Impressionnant. Alors que la plupart des concerts nous offrent un programme traditionnel composé d’une ouverture, d’un concerto et d’une symphonie en deuxième partie, Sofja Gülbadamova s’impose comme soliste de trois concertos dans la même soirée. Et quelle soliste !

Lauréate de nombreux concours en Europe et aux États-Unis, la jeune pianiste – que nous avions déjà remarquée lors d’un concert au Festival des Nuits du Suquet à Cannes il y a quelques années – met son immense talent au service de trois des plus merveilleuses partitions pour piano et orchestre du répertoire. Pétillante et capricieuse à souhaits dans le dernier mouvement du Concerto en ré majeur de Haydn, Sofja Gülbadamova se fait très expressive dans l’Andante et traduit parfaitement l’équilibre classique de tous les éléments contrastés du Vivace initial. La simplicité domine, sans arrière pensée stylistique, la musique se déploie dans toute son intelligence et toute son expression.

Entraînant mais jamais hystérique, expressif mais jamais larmoyant, le jeu de Sofja Gülbadamova se fait littéralement bouleversant dans l’Andante du concerto de Mozart. La pianiste comprend à merveille son rôle de narrateur dans ce poignant mouvement et nous confie sa belle âme d’artiste. Elle conclut cette page avec une verve incomparable et bondissante.

Le Concerto n°1 de Chopin est l’occasion pour Sofja Gülbadamova de déployer son admirable jeu narratif ; elle détaille les phrases avec le plus grand naturel, joue le jeu des passions, s’épanouit dans le grand legato du bel canto chopinien, et insuffle au dernier mouvement une espièglerie contrôlée qui ravit.

Artiste touchante, sincère et inspirée, au jeu sans ambages et engagé, au beau son de piano plein et rond, Sofja Gülbadamova nous inspire cette réflexion du grand violoniste Ivry Gitlis : « La musique sans noblesse d’âme est parole creuse. » Les musiciens de l’Orchestre de Chambre de la Nouvelle Europe et Nicolas Krauze, chef très attentif et précis, suspendus au discours de la pianiste, prêts au dialogue, collaborent avec talent au succès de ce concert.

(Source : www.classiqueinfo.com)

Comments are closed.